AccueilUn peu de théorieNotes de lectureEnseigner l’écriture sous toutes ses formes – Chenelière
pirouetteeditionsenseignerlecrituretitre2

Dans le cadre de mon partenariat avec Pirouette Éditions, j’ai lu l’ouvrage didactique Enseigner l’écriture sous toutes ses formes.

new Les Éditions Pirouette offrent 10% de réduction sur cet ouvrage avec le code promotionnel DMTEESTSF

Pourquoi cet ouvrage?

  • Je m’intéresse à l’écriture qui recoupe tant de compétences : lire, organiser sa pensée, comprendre l’objectif de communication sous-jacent à l’activité d’écriture, se relire… Bref autant de processus que l’élève doit mobiliser et dont l’enseignement n’est pas si simple.
  • Ce livre s’adresse plutôt à des cycles 3, néanmoins, je trouve intéressant de connaître les objectifs et les méthodes propres aux classes de CM afin de comprendre les objectifs à long terme pour l’enseignement de l’écriture.
  • Enfin je m’interroge sur la finalité de l’écriture : pourquoi les élèves écrivent-ils ? Bien sûr il faut penser à l’écriture plaisir, source de fierté, avec des petites histoires, des contes, des poèmes. Cependant il ne faut pas négliger l’écriture utilitaire que tous nos élèves devront maîtriser à la fin du collège.

Plan de l’ouvrage

Partie 1 – Les notes pédagogiques: Cette première partie est particulièrement intéressante car elle met à jour les processus de l’écriture et permet de mieux comprendre toutes les étapes qu’il faut respecter afin de produire un écrit pertinent (il répond à la consigne) et compréhensible (le destinataire comprend le message)

   1. Comment les auteurs écrivent vraiment : Le processus d’écriture

L’auteur développe les différents processus de la prévision à la publication.

   2. Comment les élèves apprennent à écrire : L’atelier d’écriture

Cette partie est particulièrement intéressante: elle explique l’intérêt de mettre en œuvre une pédagogie de l’écriture associée à des mini-leçons qui permettent de manière courte et explicite d’entraîner les élèves à un point précis. De manière concrète, l’écriture n’est plus l’apanage d’élèves naturellement doués mais plutôt une matière à part entière que l’on peut enseigner et que les élèves peuvent apprendre.

   3. Les grilles d’appréciation pour enseigner et évaluer l’écriture : Les six traits

Dans ce chapitre, l’auteur propose différentes grilles d’évaluation. Elles sont très claires et mettent en avant les points saillants des productions des élèves. L’évaluation n’est alors plus un acte approximatif mais un véritable outil pour mesurer les capacités des élèves à rédiger et améliorer leurs écrits.

   4. Mon histoire : Écrire pour se raconter:  

A partir de ce chapitre, l’auteur présente les différents types d’écrits enseignés aux élèves avec pour chacun :

  • une approche théorique
  • une approche didactique à travers une mini-leçon
  • l’aspect pédagogique indiquant la manière d’enseigner ce point et les différentes étapes
  • le renvoi à une fiche outil (en partie 2)

   5. L’intrigue se corse : Écrire pour raconter

   6. Rien que les faits, madame : Écrire pour informer

   7. Ce que j’en pense vraiment : Écrire pour exprimer ou persuader

   8. À ma manière : Écrire pour guider

   9 Au-delà des rimes : Écrire pour poétiser

   10 L’assemblage : Le projet intégrateur

Comme indique l’auteur, le projet intégrateur est « le point culminant d’une année de travail sur l’écriture ». Il s’agit donc de la valorisation du travail des élèves grâce à sa diffusion. Il en explique tous les aspects et les objectifs

Partie 2 – Les fiches reproductibles

L’ouvrage propose plusieurs fiches photocopiables d’aide à l’écriture. Elles sont accompagnées de réalisation d’élèves et permettent de mieux envisager cet exercice si difficile à mettre en œuvre dans les classes.


Pour conclure

Cet ouvrage m’a particulièrement intéressé car il précise les contours didactique de la production d’écrit. Il permet également de donner des pistes dans la manière de l’enseigner : j’ai particulièrement apprécié les « mini-leçons », grâce auxquelles j’envisage désormais de morceler l’apprentissage de l’écriture : en créant des réflexes et des habitudes d’écriture pour des aspects particuliers (description, portrait, dialogue), les élèves seront plus à l’aise pour s’engager dans une écriture plus longue intégrant tous ces points en particulier.

Cet ouvrage est plus adapté pour le cycle 3, mais je l’imagine en complément de son pendant du cycle 2 comme un outil de cycle à partir duquel une équipe pourrait construire une progression raisonnée et spiralaire avec des outils communs afin de créer de réelles compétences chez les élèves.


Pour aller plus loin

Je suis particulièrement heureuse que les éditions Pirouette m’aient contactée car les ouvrages proposés sont particulièrement intéressants et ambitieux, je vous invite donc à aller feuilleter leur catalogue dans lequel les ouvrages didactiques sont très riches, et les jeux permettent une manipulation à la base de tout apprentissage.

Voici ma petite sélection :

pirouetteeditions40minilecons

pirouetteeditionsjeuxecriture

pirouetteeditionsdonnergoutecrire

 

 

Cliquez si vous aimez !

Commentaire

Enseigner l’écriture sous toutes ses formes – Chenelière — Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *