Comment créer des réseaux littéraires ? Comment les définir ?

Pour aborder la littérature en classe, la lecture en réseau est une manière réfléchie et construite d’amener les élèves à appréhender les textes et l’ensemble de leurs éléments constituants.

Voici une carte mentale élaborée à partir du document de Sophie Malaizé de l’Académie d’Orléans-Tours (je n’ai pas pu retrouver le lien vers le site, il s’agit d’un téléchargement que je modifierai volontiers si quelqu’un peut me le fournir) et d’un document trouvé sur le site académique de la Gironde intitulé Langue française, éducation littéraire et humaine.

Cette carte mentale propose d’expliquer les différents types de réseaux et leurs finalités respectives. La programmation annuelle doit permettre d’aborder tous les réseaux et permettre à chaque élève de construire plus qu’une culture littéraire, des compétences de lecteurs de textes littéraires.

lectureenreseau


Et du côté des programmes ?

« La fréquentation d’œuvres complètes (lectures offertes ou réalisées par les élèves eux-mêmes, en classe ou librement) permet de donner des repères autour de genres, de séries, d’auteurs… De cinq à dix œuvres sont étudiées par année scolaire du CP au CE2. Ces textes sont empruntés à la littérature de jeunesse et à la littérature patrimoniale (albums, romans, contes, fables, poèmes, théâtre). Les textes et ouvrages donnés à lire aux élèves sont adaptés à leur âge, du point de vue de la complexité linguistique, des thèmes traités et des connaissances à mobiliser. »

Les attendus en fin de cycle sont :

Comprendre un texte
–  Mobilisation de la compétence de décodage.
–  Mise en œuvre (guidée, puis autonome) d’une démarche pour découvrir et comprendre un texte (parcourir le texte de manière rigoureuse et ordonnée ; identifier les informations clés et relier ces informations ; identifier les liens logiques et chronologiques ; mettre en relation avec ses propres connaissances ; affronter des mots inconnus ; formuler des hypothèses…).
–  Mobilisation des expériences antérieures de lecture et des connaissances qui en sont issues (sur des univers, des personnages-types, des scripts…).
–  Mobilisation de connaissances lexicales et de connaissances portant sur l’univers évoqué par les textes.

Pratiquer différentes formes de lecture
–  Mobilisation de la démarche permettant de comprendre.
–  Prise en compte des enjeux de la lecture notamment : lire pour réaliser quelque chose ; lire pour découvrir ou valider des informations sur… ; lire une histoire pour la comprendre et la raconter à son tour…
–  Mobilisation des connaissances lexicales en lien avec le texte lu.
–  Repérage dans des lieux de lecture (bibliothèque de l’école ou du quartier notamment).
–  Prise de repères dans les manuels, dans des ouvrages documentaires.

Contrôler sa compréhension
–  Justifications possibles de son interprétation ou de ses réponses ; appui sur le texte et sur les autres connaissances mobilisées.
–  Repérage de ses difficultés ; tentatives pour les expliquer.
–  Maintien d’une attitude active et réflexive : vigilance relative à l’objectif (compréhension, buts de la lecture) ; demande d’aide ; mise en œuvre de stratégies pour résoudre ses difficultés…


Les programmes n’évoquent finalement que trop peu l’importance du tissage de liens entre les oeuvres. La compréhension d’un texte est évidemment primordiale car elle est la base. Il est important ensuite de créer des « ponts » entre les textes. Afin de les accompagner dans ce travail de tissage, de mise en écho, j’utilise les ouvrages suivants pour aborder cet enseignement.

   Cet ouvrage destiné à la maternelle est très intéressant pour une « mise en bouche » de l’enseignement de la littérature. Mieux encore il permet de comprendre ses enjeux et offre des pistes d’activités et de parcours.
   Ma référence pour aborder la littérature : « Défi Lire » propose différents parcours permettant d’aborder les différentes facettes des textes. Mieux encore, les parcours sont transposables à différents livres, la démarche reste identique mais les supports diffèrent d’une année à l’autre.
reseaulecturelittprimire Pour construire des réseaux littéraires, il faut des textes riches, pertinents, puisés dans le vivier de notre littérature. La littérature de jeunesse est incontournable mais elle n’est certainement pas suffisante. En effet, elle se nourrit des contes et histoires transmis génération après génération de manière orale et dans les manuels des jeunes écoliers français.

Voici donc un site formidable, La littérature au primaire, où fouiller, chercher, fureter parmi les textes patrimoniaux.


 

Voici quelques ressources glanées sur la toile avec des pistes intéressantes:

reseaulecturetitline

J’aime beaucoup le blog d’Elau dont le titre « A l’école du Bord du Monde » est une invitation au voyage. Elle propose plusieurs programmations annuelles en réseaux, ce qui permet de comprendre de quelle manière organiser l’enseignement de la littérature.
Je vous invite donc à visiter son blog de toute urgence!
reseaulecturelamaitresseaime Vous trouverez sur le blog « La maîtresse aime » de nombreux exemples de livres de jeunesse et d’exploitation en littérature, des regroupements par auteurs et / ou illustrateurs sont possibles pour des réseaux intratextuels.
reseaulectureclassebertaga Ce blog est une très belle découverte! L’étude de la poésie est motivante et pertinente.

Vous trouverez également un exemple de réseau architextuel / générique portant sur le roman policier.

reseaulecturemaitressenausicaa Même si Maîtresse Nausicaa ne publie plus, son blog reste une référence pour la littérature au cycle 2. Vous trouvez un exemple de programmation annuelle en réseau ou encore un exemple de réseau hypertextuel autour du conte « Le loup et les sept chevreaux. »
reseaulecturehaddock Un très beau réseau autour de la ruse, sur le blog d’Haddock. Excellente occasion de comprendre la notion de ruse, la manière dont elle se manifeste, les invariants dans les histoires et les éléments différents.

A retrouver également des fiches de lecture sur l’incontournable blog de Zaubette.

Une approche réfléchie et très engageante de l’étude littéraire à l’école élémentaire, des articles très riches et approfondis, voilà ce que vous trouverez sur le blog « Graines de livres« .
De nombreuses exploitations littéraires en lien avec les arts visuels, « Zil et compagnie » offre des pistes très variées, notamment sur les divers genres littéraires en cycle 2 ET cycle 3.

 

 

 

Cliquez si vous aimez !

Commentaire

Lecture en réseau — 2 commentaires

  1. Merci pour la réalisation de cette carte mentale très stimulante ! Je consulterai également les références citées. Je ne pouvais pas manquer de m’intéresser à ton article car créer des mises en réseau est l’une de mes grandes joies d’enseignante. À totre de complément, j’essaie toujours d’inclure aussi une part métadiscursive dans mes parcours (les livres qui parlent des livres, l’aspect ludique de l’objet-livre e en lui-même,…).

    PS : Je suis surprise et honorée que tu cites mon travail… Je ne m’y attendais pas du tout… Je suis très touchée. #*________* #

    • Merci à toi pour ton commentaire qui vient enrichir la réflexion sur l’étude de la littérature à l’école!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *